Il s’accompagne sur scene de guitares acoustiques Gibson, d’un piano Wurtlizer ainsi que du système Echoplex, et trouve ca juste top !

A cette occasion, Jean-Louis s’est ouvert a nous sur son enfance et sur l’importance capitale de la decouverte de la musique dans ses jeunes annees !

Nantua, un 12 Avril 1955, en cette belle region de neige l’hiver, accrochee a quelques montagnes et couchee en une cluse pres d’un lac, cette sous-prefecture de charme a vu naitre Jean-Louis qui y passe les toutes premieres annees de sa vie et ou il y decouvrira ses toutes premieres emotions ainsi que son amour immodéré pour la musique et sa poesie.

Lorsque nous ecoutons Jean Louis, ceux-ci sont totalement emprunt et anime par une Fee qui s’appelle Musique et qui en quelques annees, verront l’instrument musical prendre une grande place, en particulier une passion inconditionnelle pour les guitares Gibson alors que sa toute premiere experience musicale, nous allons le voir, sera un piano !

Jean-Louis nous raconte qu’a la maison de ses parents trone un piano … et un tabouret sur lequel il meurt d’envie de monter afin de pouvoir atteindre les touches du clavier ! Un fameux jour de ses 4 ans il y arrive enfin et tres vite, precise-t-il, il a l’impression de jouer ce qu’il veut, comme il veut, porter par une rythmique … il y joue tout ce que son univers d’enfant peut lui apporter, ses comptines bien sur, mais aussi déjà des compositions bien a lui … !

Jean Louis a 10 ans, son père, accroche une guitare dans la chambre de son fils, nul se saura jamais pourquoi cet instrument se retrouve la…

Jean Louis descend la guitare de son socle car le concert des Who qu’il vient de voir l’a completement hypnotise !

Pourtant pas facile de jouer de cette guitare qui a des cordes bien trop loin du manche … il la prend avec elle, elle le suit partout, vraiment partout, il ne s’en separe jamais, elle l’accompagne dans chacune des pieces de la maison et dans ses jeux … Ce concert des Who lui a aussi fait decouvrir la partition de Tommy, et se met a le jouer sans cesse, cherchant toujours a s’ameliorer … se seront la ces premiers accords !! Il se rappelle encore aujourd’hui le regard que lui a lance son père au moment ou il a pris pour la premiere fois cette guitare entre ses mains, un regard plein d’emotion qu’il n’y a jamais vu auparavant … meme les jours de bonnes notes !

Et comme dans Tommy, Pete Townshend joue sur Gibson SG, elle devient tout naturellement son premier reve de guitare … il y pense sans interruption, la SG fait partie de chacun de ses moments de sa vie, de ses desirs les plus fous, de ses reves !

Sa premiere guitare sera une Lucky 7, qu’il achete 100 francs, une demie caisse avec un micro colle dessus !

Cependant le reve de cette SG le poursuit et lui fait se coller le nez aux vitrines de la Rue de Rome a Paris, bien connu pour etre le centre strategique des magasins d’instruments ! L’été de ses 16 ans alors qu’il travaille avec ses copains, ceux-ci vont lui offrir par amitie, en pot commun, sa premiere Gibson SG !

Ses copains lui font vivre son reve, il dira que c’était ‘son premier cadeau de la vie’ !!

En pleine adolescence Jean Louis se definit comme un enfant ‘rebelle’ qui ne se trouve pas a son aise au sein de sa famille qui lui conseille donc la pension. Mais Jean-Louis fugue, ce qui lui vaudra d’habiter une chambre de bonne non loin du giron familial. Mais il pense toujours aux guitares Gibson, il est ‘fou de cette marque’ et va donc voir bien sur des groupes de rock… A l’Olympia, salle mythique par excellence ayant recu les plus grands artistes et groupes internationaux, il y decouvre les Midnight Special et Creadance ! Debout sur son siege, il va assister a un spectacle epoustouflant qui le bouleversera jusqu'àu point de suivre la Limousine du groupe avec sa mob accompagne de 2 copains … ca ne s’invente pas !

Mais la ou la realite depasse la fiction c’est que les Creadance, les invitent a les rejoindre dans leur suite a l’hotel ! Jean-Louis et ses amis vont y passer la nuit apres avoir explore toutes sortes de sujets ainsi que certaines substances ...

Ce moment incroyable, cet evenement inouie est nous dit-il, son deuxieme reve musical realise !

L’été suivant le voit gagner sa vie a la SNCF, aux ‘Objets en Souffrance’ et il se rappelle avoir vendu a cette periode sa chere SG, qu’il dit regretter encore aujourd’hui ! Cet été la il rencontre beaucoup de musiciens, dont Louis, et grace a son pactole gagne part faire la route aux US. Il se deplace en stop et y fait pendant 5 mois des rencontres les plus incroyables jusqu’a jouer un soir dans un club de LA !

Il fait le ‘plein d’histoires’ et rentre en France…

Un autre été, celui de ses 19 ans, il se retrouve a Ibiza vivant une periode tres politisee … et pour la premiere fois a, avec Louis, l’idee de monter un groupe ! Mais tous leur matos est vole dans la cave ! Tres vite une ronde d’amitiee se compose jusqu'à leur offrir un tout nouveau materiel de guitares … Gibson  …et pas des moindres des Les Paul de Luxe !

Le Reve !!

Tout le groupe se rends alors a Londres, la periode y est proprice, on tague sur toutes les surfaces possibles, et l'on y ecrit et l’on y voit : ‘Telephone va casser la Nuit’…

Tout un programme car Telephone va bientot casser la nuit et aussi la baraque !

A Londres, ils y decouvrent du matos de reve et rencontre dans le meme temps un homme fort connu dans le milieu musical, celui la meme qui a cru en des artistes tels Serge Gainsbourg, Francoise Hardy, Jacques Dutronc ! Non des moindres ! Il leur propose une avance sur 2 morceaux qui deviendront  les 2 premiers titres de leur tout premier disque !

L’histoire de Jean-Louis et de ses guitares a rever continuent ! En effet lors d’un voyage aux US il y trouve une LP Junior, pour peu d’argent, precise-t-il, ainsi qu’une LP Special trouve a LA sans numero  … qu’il utilisera pendant toute la periode Telephone !

Aujourd’hui, il nous dit se sentir plus proche des acoustiques, de leurs sons, de leurs proximite, que l’on y joue doucement a la maison et qu’il en emporte toujours une avec lui, a chacun de ses deplacements …

Une autre belle histoire qu’il nous raconte avec bonheur avant de se quitter se deroule a NYC ou un ami marchand, de guitares bien sur, et lui cherchent a deviner leurs provenanceset leurs histoires grace aux marques laisses par leurs proprietaires …

Une toute derniere histoire, des copains scientifiques ayant fait Stanford, inutile de preciser qu’ils ne connaissaient rien aux guitares, ont tout de meme reussi a lui en trouver une, a sa demande, en mesurant, cotant et soupesant … et celle qu’ils lui trouve, precise- t-il, était juste completement exceptionnelle !

Comme quoi meme la science peut aussi nous mener aux belles guitares !! …

Il ajoute cependant qu’il faut savoir qu’une vrai bonne guitare se porte de mieux en mieux en vieillissant et se bonifie, si le bois est bien prepare’ ! 

Avis aux amateurs !